Le récit étonnant et poétique de l’homme le plus irradié du Japon

Fabien Grolleau et Ewen Blain nous emmène à la rencontre d’un homme extraordinaire dans « Naoto – Le gardien de Fukushima », un récit tiré d’une histoire vraie imprégnée de contes japonais. Touchant et poétique.

« Naoto, Le gardien de Fukusgima » de Fabien Grolleau et Ewen Blain chez Steinkis

Japon, 11 mars 2011. Nous le savons. Nous avons tous vu les images sur Internet ou à la télévision, un tsunami ravage une partie de la côte ouest du Japon entraînant la fusion de trois réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima. Une catastrophe de l’ampleur de celle de Tchernobyl. Mais que se cache-t-il vraiment derrière ses mots forts qui nous semblent vernir du lointain ? Fabien Grolleau et Ewen Blain y répondent dans « Naoto – Le gardien de Fukushima » avec poésie. Les auteurs y dressent le portrait d’un homme hors du commun, propriétaire d’une petite ferme.
Alors que la région est évacuée d’urgence, il laisse sa famille partir en lieu sûr mais décide de rester sur cette terre désormais fortement radioactive pour s’occuper des animaux abandonnés. Au péril de sa vie, il sillonne la ville et la région pour nourrir ceux qui ont survécu, ce qui lui vaudra le surnom de l’ « homme le plus irradié du Japon », mais « Noé » lui aurait aussi très bien allé.
Au-delà du discours écologique bienveillant, cette histoire incroyable truffée de références aux légendes nippones rend hommage au combat d’un homme que la catastrophe à aujourd’hui réveillé.

« Naoto, Le gardien de Fukushima » de Fabien Grolleau et Ewen Blain – 132 pages – 19 € – Steinkis Editions

A lire aussi :

Balade photographique au coeur de O Futuro é ancestral de Christophe Béranger et Jonathan Pranlas-Descours

Formée en 2012 à La Rochelle par Christophe Béranger et Jonathan Pranlas-Descours, la compagnie Sine Qua Non Art propose une réflexion sur l’empêchement en mettant en lumière le corps attaché, notamment dans « O Futuro é ancestral » (Lauréat de Cruzamentos – 2022). Cette pièce est le dernier volet d’un triptyque étonnant, aussi angoissant que…

De Fever Ray à UssaR en passant par The Doug, dEUS et Debby Friday, la playlist de la semaine

Au programme : Sheitan & The Pussy Magnets, Ha The Unclear, ARXX, UssaR, Nick Waterhouse, The Doug, MHUD, dEUS, Fever Ray, Debby Friday, Maissiat et  Zéphir.

Brancusi contre États-Unis d’Arnaud Nebbache, une affaire surréaliste à découvrir en BD

Dans « Brancusi contre États-Unis, l’auteur-dessinateur Arnaud Nebbache revient en BD sur la plainte déposée par l’artiste Constantin Brancusi contre les Etats-Unis en 1926. Surréaliste mais bien réel !