INTERVIEW. Lonny : « La mélancolie m’a permis de créer de la beauté et de me soigner quand je n’allais pas bien. Je n’en ai pas peur. »

Elle a toujours su qu’elle choisirait la musique pour s’exprimer. Armée de sa guitare et de son premier album « Ex-Voto », Lonny se positionne sur la scène folk, foisonnante mais rarement passionnante, et s’en démarque par son sens incroyable de la mélodie et la délicatesse de son écriture un brin abstraite mais poétique. Dans le genre, nous n’avions rien écouté d’aussi beau depuis « A Song is way above the lawn » le dernier disque de Karen Peris, un des meilleurs de 2021. C’est vous dire combien nous avons été touché par les chansons feutrées et aériennes de Lonny, une artiste incroyable et nourrie aux paradoxes. Petit éclaircissement !

INTERVIEW. Alexia Gredy : « « Hors saison » est un inventaire des sentiments. »

Héritière de François Hardy mais résolument dans l’air du temps, Alexia Gredy dévoile « Hors saison », un premier album hors du temps qu’elle présente comme un inventaire des sentiments. Juste avec un filet de voix et un ton juste, la jeune artiste transmet effectivement des émotions fortes. Un beau miracle qu’elle aura mis quatre ans à réaliser. 

Quand Sébastien Delage rencontre Blondino… ils parlent ciné, scène queer, bipolarité et orgasme au petit-déj

Après le succès critique de Hollydays, Sébastien Delage se lance en solitaire et dévoile « Fou », un premier EP prometteur qui préfigure un album à venir à la rentrée. Ses nouvelles chansons intimes et poignantes ont été produites sur son nouveau label « Drama Queen Music ». Blondino a elle aussi créé le sien pour dévoiler « Un Paradis pour moi », un deuxième album crépusculaire et éthéré. Les deux artistes se connaissent bien, c’est pourquoi nous avons choisi de les réunir même s’ils appréhendent la musique d’une manière différente.