Héritières de Kim Kordon, les filles de Horsegirl signent le meilleur disque de rock de ce début d’année.

À peine sorti de l’adolescence, le trio américain Horsegirl dépoussière et réveille le meilleur du rock alternatif des 80’s et 90’s, grâce à un premier album aussi énergique que chaotique : « Versions of Modern Performance ».

INTERVIEW. Marie-Flore : « Je chante les désespoirs, les cœurs brisés et comment une histoire peut réussir ou foirer. »

Son second album s’annonçait ironiquement « Mal barré », mais c’est plutôt bien parti pour Marie-Flore. Après « Braquage » (2019), elle enfonce le clou avec « Je sais pas si ça va », un opus porté par des cordes flamboyantes, plus pop mais qui ne manque pas de mordant et de romantisme. L’Amour, l’artiste, telle une anti-héroïne de film noir, le décortique en douze chansons et en dévoile autant de facettes. Féroce ou drôle, Marie-Flore joue sur les deux tableaux mais toujours avec sincérité. Nous sommes allés à sa rencontre pour savoir si tout allait bien, nous voilà rassurés !