Frànçois & The Atlas Mountains retour rohmérien

Coucou ! Frànçois & The Atlas Mountains est de retour avec « Banane bleue », un opus cru et poétique .

« Coucou » extrait du dernier album de Frànçois & The Atlas Mountains « Banane Bleue »

C’est par un « Coucou » que Frànçois & The Atlas Mountains nous signifie son retour, une chanson qui donne le ton, poétique et cru de son nouvel album « Banane Bleue ». « Coucou ! Comment vas-tu ? – Pourquoi elle demande puisque je peux plus lâcher ma dose dans son… » Et oui ! Il faut dire que ce mot « Coucou » a de quoi énerver le principal intéressé qui précise : « Il exprime pour moi une forme de naïveté douceâtre, un peu fausse. Et devient d’autant plus absurde quand il vient de quelqu’un qu’on a follement aimé ». Pour autant, il se dégage de « Banane Bleue » une atmosphère doucement enjouée. Les rayons du soleil californien, engendrés par des guitares et des basses lumineuses, sont parfaitement palpables. Frànçois Marry, désormais quasiment seul aux commandes du groupe, a composé ce nouvel album sur la route, entre Berlin, Athènes et Paris, avec parfois les moyens du bord et beaucoup de légèreté, même s’il y est question de rendez-vous manqués et d’incompréhensions.

« Julie » extrait du dernier album de Frànçois & The Atlas Mountains « Banane Bleue »

Pour l’occasion, Frànçois Marry a mis de côté les expérimentations afro-électro de ses deux précédents albums pour renouer avec les rêveries romantiques et crues presque rohmériennes de « E Volo Love ». Ce n’est pas pour nous déplaire !

« Banane Bleue », le nouvel album de Frànçois & The Atlas Mountains

A lire aussi :

Le Festival Pop & Psy fait le point sur la santé mentale. Ça fait du bien !

Vous n’allez pas bien ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul. Pour vous en convaincre, direction le Festival Pop & Psy. Cette première édition gratuite investit le Ground Control, à Paris du 7 au 9 octobre ! Au programme : des concerts, des DJ sets, des tables rondes, des ateliers… de quoi se réjouir !

A l’aube d’un nouveau jour, Tamino s’habille de velours

Révélé en 2018 avec le langoureux « Habibi », extrait de son premier album « Amir » encensé par la critique, Tamino revient avec « Sahar », un second opus aussi beau qu’un lever de soleil sur le Nil !

Le Sacre du Printemps, l’alliance de deux monstres sacrés revue par 36 danseurs africains : 35 minutes particulièrement intenses !

« Le Sacre du Printemps » ou la rencontre de deux artistes fondateurs : Pina Bausch et Igor Stravinsky magnifiée par une troupe de danseurs africains à découvrir à La Villette : Un chef-d’œuvre !