La tempête initiatique de Jean-Sébastien Bérubé

Après le passionnant « Comment je ne suis pas devenu moine », Jean-Sébastien Bérubé poursuit son introspection dans « Vers la tempête », un récit initiatique quasi universel !

Vers la tempête de Jean-Sébastien Bérubé chez Futuropolis

Souvenez-vous, dans « Comment je ne suis pas devenu moine », Jean-Sébastien Bérubé nous racontait son expérience du Bouddhisme à Katmandou, le Disneyland du genre. Aujourd’hui, l’auteur poursuit sa quête de soi dans « Vers la tempête ». Il nous y raconte son passage de la jeunesse à l’âge adulte, sous fond de karaté.
A la veille de ses 30 ans, le jeune homme se cherche et tente de briser les mûrs dans lesquels sa famille, ultra patriarcale et hermétique à sa quête spirituelle, l’enferme. Il se tourne alors vers le karaté et décide de passer la ceinture noire. L’élève retrouve ainsi son maître d’enfance désormais condamné par un cancer et se promet de lui faire honneur. Une mission qu’a du mal à comprendre son grand-père, patron d’une entreprise dans laquelle travaille également son père. Pour y parvenir, il va devoir s’affranchir du cercle familial… C’est la fin de la jeunesse. Jean-Sébastien Bérubé apprend à recevoir les coups, ceux de ses adversaires mais aussi ceux de la vie : la perte d’un proche, les déceptions amoureuses.

Vers la tempête de Jean-Sébastien Bérubé chez Futuropolis

Récit à la fois intime et universel dans lequel le lecteur se reconnaît forcement, « Vers la tempête » fait le parallèle entre le karaté et la vie avec intelligence et fougue. Même si, son objectif n’était peut-être pas de nous convaincre des bienfaits de ce sport de combat, l’auteur québécois y arrive parfaitement.
Vers la tempête de Jean-Sébastien Bérubé chez Futuropolis – 216 pages – 25

A lire aussi :

Balade photographique au coeur de O Futuro é ancestral de Christophe Béranger et Jonathan Pranlas-Descours

Formée en 2012 à La Rochelle par Christophe Béranger et Jonathan Pranlas-Descours, la compagnie Sine Qua Non Art propose une réflexion sur l’empêchement en mettant en lumière le corps attaché, notamment dans « O Futuro é ancestral » (Lauréat de Cruzamentos – 2022). Cette pièce est le dernier volet d’un triptyque étonnant, aussi angoissant que…

De Fever Ray à UssaR en passant par The Doug, dEUS et Debby Friday, la playlist de la semaine

Au programme : Sheitan & The Pussy Magnets, Ha The Unclear, ARXX, UssaR, Nick Waterhouse, The Doug, MHUD, dEUS, Fever Ray, Debby Friday, Maissiat et  Zéphir.

Brancusi contre États-Unis d’Arnaud Nebbache, une affaire surréaliste à découvrir en BD

Dans « Brancusi contre États-Unis, l’auteur-dessinateur Arnaud Nebbache revient en BD sur la plainte déposée par l’artiste Constantin Brancusi contre les Etats-Unis en 1926. Surréaliste mais bien réel !