Interview. Thomas Monica : « j’ai essayé d’avoir une ligne directrice qui évoque « L’Odyssée » d’Homère »

Repéré et embarqué par Matthieu Chedid sur la tournée de son album « Îl », Thomas Monica vole désormais de ses propres ailes. Après « Le paradoxe de l’Utah » (2019), le guitariste multi-instrumentiste nous emmène vers la Grèce antique, via « Ulysse ». Les clins d’œil a cette époque y sont nombreux, mais ce nouveau mini album est une photographie de ses six derniers mois, marqués par le confinement et la naissance de son fils. Pour savoir d’où lui est venue cette inspiration, nous sommes allés à sa rencontre.

Thomas Monica ©DR

Ton nouvel EP « Ulysse » est nettement plus électro que ton précédent album, même si on y entend toujours des instruments organiques. L’intro « APO » en donne le ton ?

Thomas Monica : « Je voulais une intro qui fasse un peu Gorillaz, un peu étrange. « Apo » est en fait le début de « Calypso » et évoque des sons de l’espace ou d’astronautes. Je voulais créer un zoom sur la Terre, comme si on arrivait de l’espace chez nous en plein confinement ».

« Calypso », extrait du dernier EP de Thomas Monica « Ulysse »

« Calypso », « Ulysse » ou encore « Moly », ton EP est truffé de références à la mythologie grecque.

Thomas Monica : « Je suis d’origine italienne, j’ai aussi des origines algériennes, donc très méditerranéennes. Pendant le premier confinement, j’ai lu « Un été avec Homère » de Sylvain Tesson qui relatait une partie de « L’Odyssée ». Du point de vue sociologique et philosophique, le livre d’Homère me semble très important. On l’étudie généralement au collège, mais nous pourrions le faire à plusieurs périodes de notre vie. Ce poème m’inspire énormément. Je ne suis pas historien, mais j’ai essayé d’avoir une ligne directrice qui évoque le livre ».

Effectivement, ton EP n’est pas sur la Grèce Antique, les thèmes que tu abordes sont vraiment actuels.

Thomas Monicas : « Oui ! Pendant le premier confinement, il y a eu pas mal d’articles sur les couples et les séparations. On pouvait lire des titres du genre : « Ces couples qui ne peuvent plus s’entendre » ou « Ces couples qui ont appris à se connaître pendant le confinement ». Ces titres m’ont rappelé l’histoire entre Ulysse et Calypso qui l’a retenu sept ans sur une île. Cette histoire d’amour, complètement confinée et étouffée, m’a inspiré le titre « Calypso ». Elle parle de gens qui ont été ensemble pour de mauvaises raisons ».

« Moly » extrait du dernier EP de Thomas Monica « Ulysse »

Sur des rythmes presque flamenco, « Moly » est encore un clin d’œil à la mythologie grecque mais fait surtout référence à ta vie. Tu as été élevé par tes grands parents.

Thomas Monica : « « Moly » est une plante qui empêche Ulysse d’être transformé en monstre. Dans cette chanson, il y a aussi effectivement une part autobiographique. Je parle de l’absence de la mère, du déni de naissance. On peut y voir un parallèle avec la mère nature et tout ce qui se passe en ce moment, comme la Covid ou l’Amazonie qui brûle. Nous avons plusieurs preuves qui montrent que nous ne sommes plus forcément désirés par la nature ».

Ulysse, le nouvel EP de Thomas Monica