Interview. Charlotte Cardin : « Le phœnix représente pour moi le fait qu’une croissance s’accompagne souvent de sacrifices ».

Après une carrière de mannequin traumatisante et une consécration à La Voix, l’équivalent de The Voice chez nous, l’artiste canadienne Charlotte Cardin renaît sous les traits du Phoenix, le nom de son premier album. A seulement 25 ans, la jeune femme a déjà eu plusieurs vies et n’a pas peur de se brûler les ailes pour aller de l’avant. Elle nous l’a expliqué lors de notre rencontre.

Charlotte Cardin ©Gaëlle Leroyer

Votre premier album s’intitule Phoenix, symbole de renaissance. Pourquoi avez-vous choisi ce nom ?

Charlotte Cardin : « Évidement, le phœnix évoque la renaissance mais pour moi ce symbole représente le fait qu’une croissance s’accompagne souvent de sacrifices. L’album fait plutôt référence à cela. Pour avancer, nous devons parfois mettre des parties de nous-même de côté, qui finissent par mourir et par laisser la place à de nouvelles parties. Nous avons alors envie de les explorer car elles nous aident à nous épanouir. Pour créer cet album, je suis vraiment sortie de ma zone de confort. Sur le plan musical, j’ai changé ma façon de travailler. J’écrivais et composais mes chansons seule chez moi, totalement isolée. Pour cet album, j’ai voulu faire de même mais je sentais que je tournais en rond. J’ai alors tenté la co-écriture. Ça n’a pas était facile car avant je contrôlais vraiment tout, mais ça a été une révélation. Je me suis vraiment nourrie d’influences diverses, du coup je ne me suis pas limitée à un seul style ».

Anyone Who Loves Me extrait du premier album de Charlotte Cardin Phoenix

Il y a pas mal de chœurs dans Phoenix qui évoquent parfois le gospel. Comment les avez-vous constitués ?

Charlotte Cardin : « On retrouve dans l’album des influences jazz et R’n’B, c’est certain. Nous avons passé beaucoup de temps sur la production vocale. J’ai voulu mettre l’accent sur des mélodies simples mais fortes. Nous nous sommes beaucoup amusés en studio notamment avec ma voix. Nous avons carrément créé des chœurs avec. Ça nous a pris des jours entiers mais ça a été vraiment stimulant ».

XOXO extrait du premier album de Charlotte Cardin Phoenix

Effectivement, vous avez apparemment pris du plaisir à mettre des effets sur votre voix en allant même jusqu’à la masculiniser sur le titre XOXO.

Charlotte Cardin : « En fait, c’est le hasard. A la base, je n’avais pas prévu que cette chanson soit un duo et encore moins avec moi-même. Quand nous étions en studio, nous avons essayé plusieurs tonalités pour s’amuser. Quand l’ingénieur a baissé la piste instrumentale pour que je chante, il a aussi par accident poussé la tonalité dans les graves. Au final, sans faire exprès, nous avons obtenu cette voix robotique, un peu masculine. Finalement, nous avons trouvé ça cool et nous l’avons gardée. J’ai donc réécrit la chanson pour qu’elle devienne un duo. Du coup, c’est devenu l’histoire d’un homme qui demande pardon pour l’adultère qu’il a commis. Moi, je lui réponds de façon détachée en lui disant que j’envoie plein d’amour à toutes les filles qui tournent autour de lui. »

Sex To Me extrait du premier album de Charlotte Cardin

La chanson Sex To Me pourrait rendre Shakira jalouse. Elle contient des rythmes latinos endiablés. D’où vous est venue cette idée ?

Charlotte Cardin : « Sex To Me est une des dernières chansons que nous avons composées. C’est encore une histoire de hasard. En studio, nous avons eu un problème technique. Pendant que notre ingénieur du son cherchait une solution, nous avons pris une guitare et nous avons chanté cette chanson en rigolant. Nous l’avons faite finalement en nous marrant mais je trouve qu’elle apporte de la légèreté à l’album. Je ne voulais pas qu’il soit trop sombre, trop dense. En passant des heures en studio à se marrer, les idées parfois nous viennent ».

Charlotte Cardin ©Gaëlle Leroyer

L’album se termine par ces mots « Je quitte mais je ne te quitte pas ». Qu’est-ce que ça veut dire ?

Charlotte Cardin : « Cette chanson parle du fait d’avoir besoin d’espace quand on est en couple. On a parfois besoin d’aller se balader une heure ou de partir plusieurs jours pour réfléchir, puis de revenir. Je trouvais ça symbolique de mettre cette chanson à la fin de l’album. Je vous quitte parce que l’album est fini, mais il y en aura d’autres ».

Phoenix, le premier album de Charlotte Cardin