Grâce à l’électro, Feu! Chatterton atteint les sommets du rock français

Après 10 ans de carrière, Feu! Chatterton nous ouvre les portes de son « Palais d’argile », un monument fait d’angoisses contemporaines et d’envolées lyriques poignantes, un chef-d’œuvre tout simplement !

« Monde Nouveau » extrait du troisième album de Feu! Chatterton « Palais d’argile »

Après « Monde nouveau », Arthur Teboul, le parolier poète de la bande, nous répète « Adieu monde adoré » dans « Cristaux liquide », le deuxième titre de « Palais d’argile ». Des mots qui sonnent comme un nouveau départ. Effectivement, le quintette a fait entrer l’électro d’Arnaud Rebotini (César de la meilleure musique originale pour « 120 battements par minute ») dans leur univers. Il ne s’agit pas d’un changement radical, mais d’une évolution remarquable qui permet au groupe français d’élargir son spectre musical et de l’enrichir sans le trahir. Dansant et résolument rock, « Palais d’argile » est du 100% Feu! Chatterton et aussi leur meilleur album. Un album tragique plein de vitalité voire d’humour qui nous dit en somme qu’il faut faire avec notre part d’ombre.

Magnifique parolier et conteur, Arthur Teboul nous bouleverse tout au long du disque et particulièrement avec « Ces bijoux de fer ». « Palais d’argile » permet à Feu! Chatterton de se hisser au somment de l’histoire du rock français !

« Palais d’Argile » le troisième album de Feu! Chatterton

A lire aussi :

Balade photographique au coeur de O Futuro é ancestral de Christophe Béranger et Jonathan Pranlas-Descours

Formée en 2012 à La Rochelle par Christophe Béranger et Jonathan Pranlas-Descours, la compagnie Sine Qua Non Art propose une réflexion sur l’empêchement en mettant en lumière le corps attaché, notamment dans « O Futuro é ancestral » (Lauréat de Cruzamentos – 2022). Cette pièce est le dernier volet d’un triptyque étonnant, aussi angoissant que…

De Fever Ray à UssaR en passant par The Doug, dEUS et Debby Friday, la playlist de la semaine

Au programme : Sheitan & The Pussy Magnets, Ha The Unclear, ARXX, UssaR, Nick Waterhouse, The Doug, MHUD, dEUS, Fever Ray, Debby Friday, Maissiat et  Zéphir.

Brancusi contre États-Unis d’Arnaud Nebbache, une affaire surréaliste à découvrir en BD

Dans « Brancusi contre États-Unis, l’auteur-dessinateur Arnaud Nebbache revient en BD sur la plainte déposée par l’artiste Constantin Brancusi contre les Etats-Unis en 1926. Surréaliste mais bien réel !