L’épilogue poétique d’Anri Sala à la Bourse de Commerce 

L’épilogue de l’exposition « Une seconde d’éternité » à la Bourse de Commerce, l’accrochage de la Collection Pinault, est signé Anri Sala !

Time no longueur d’Anri Sala à la Boursede Commerce © Benoit Gaboriaud

Pour clore « Une seconde d’éternité », une exposition évolutive, la Bourse de Commerce accueille dans la Rotonde, entre autres, l’œuvre d’Anri Sala. Y sont projetées, sur un large écran incurvé, les images d’une platine tournant sur son axe, en apesanteur dans la Station internationale. Le contact aléatoire de l’aiguille sur le disque diffuse des extraits de « L’Abîme des oiseaux » tiré du troisième mouvement du « Quatuor pour la fin du temps » d’Olivier Messiaen. Baptisé « Time no longueur » et jamais montrée en France, cette vidéo poétique et contemplative évoque « 2001, l’odyssée de l’espace », le chef-d’œuvre de Stanley Kubrick. L’artiste albanais dévoile aussi « Take Over » dans la galerie 2, des vidéos d’un clavier de piano qui semble jouer seul. À l’Auditorium et dans le Foyer, la carte blanche se poursuit avec la projection en continu de « 1395 Days Without Red » (2011) et « Nocturnes », 1999. Enfin, elle investit aussi les vitrines du Passage en y présentant vingt-quatre diptyques de gravures et de dessins (« Untitled Maps/Species », 2018-2022). Mais pour notre part, nous avons été totalement envoûtés par la flamboyance de « Time no longueur », qui, à elle seule, vaut le coup d’œil !

Anri Sala à la Bourse de Commerce jusqu’au 16 janvier 2022.

Plus de photos dans notre balade photographique à découvrir ci-dessous, bonne visite !