Crillon le Brave, le rooftop face au Mont-Ventoux

Crillon le Brave, voilà un nom qui évoque de belles aventures gravées dans la pierre. Cet hôtel-village se situe au cœur de la Provence. Le soleil, les cigales, une belle bâtisse du XVIIe siècle et le Mont-Ventoux en arrière plan, il ne nous en faut pas plus pour nous inventer des histoires.

Crillon Le Brave ©Matthieu Salvaing

Véritable décor d’histoires épiques, Crillon le Brave est niché au cœur d’un cadre naturel d’exception et surplombe la vallée. Les bâtisses du XVIIe et XVIIIe siècle abritent les 16 chambres et 18 suites qui offrent une vue imprenable sur les dentelles de Montmirail ou le Mont-Ventoux. De la piscine chauffée, la vue se perd dans les vignobles et les champs d’oliviers alentours. Quant au Géant de Provence, les marchés typiques, la mythique Garrigue et les distilleries de lavande qui ont tant charmés les peintres, ils ne sont qu’à quelques coups de pédale. Côté table, l’établissement comprend deux restaurants avec terrasse, La Madeleine et le bistronomique la Table du Ventoux. Aux commandes, Jean Luc Rocha, ancien disciple du Meilleur Ouvrier de France, dont la cuisine se résume par « « l’essence d’une recette n’est pas de transformer le produit, mais de l’accompagner, de le sublimer dans ce qu’il a de plus noble : son goût d’origine ». Le chef propose tout simplement la Provence dans l’assiette, à savoir le melon de Cavaillon, l’asperge verte de Mazan ou encore l’huître de L’étang de Thau, mais à sa manière. La Provence dans toute sa splendeur.

Informations pratiques : http://www.crillonlebrave.com

A lire aussi :

De Christine and the Queens à Jeanne Added en passant par Working Men’s Club et Tamino, la playlist de la semaine

Au programme : Working Men’s Club, Christine and the Queens, Jeanne Added, Tamino, Aime Simone, Aurus, Lucky Love, Chien Noir, Le Paon, Ashe, Polycool et Melrose.

La Bourse de Commerce défie le temps, via « Une seconde d’éternité ». Une exposition complexe, engagée et poétique !

Prolongeant l’exposition « Felix Gonzalez-Torres – Roni Horn » à OPERA (QM.15) de Dominique Gonzalez-Foerster dévoilée en avril, « Une seconde d’éternité » dessine un parcours inspiré par la question et l’expérience du temps, à travers un ensemble d’œuvres de la Collection Pinault. Peuplé de fantômes et constitué de moments suspendus, le parcours évoque la quête d’un insaisissable infini. Passionnant !

Breakwater, une chronique douce-amère d’une grande mélancolie !

Elu parmi les 20 meilleurs romans graphiques de 2020 par le New York Times, « Breakwater » révèle une grande auteure londonienne !