Le spleen solaire de Billie Eilish VS la lumière hippie de Lorde

L’été 2021 aura été marqué par la sortie de deux albums très attendus, celui de Billie Eilish, après la carton de « When We All Fall Asleep, Where Do We Go? » et celui de Lorde après une pause volontaire de cinq ans. Deux excellents opus, mais vers lequel va notre préférence ?

Billie Eilish ©Kelia Anne MacCluskey

Révélée en 2013 avec « Pure Heroine », un album sensationnel oscillant entre pop formatée et prod contemporaine, Lorde révolutionnait la scène mélancolique avec classe à seulement 17 ans, ouvrant la voix à d’autres icônes telles que Lana Del Rey ou Billie Eilish. Après « Melodrama », un opus un brin décevant et une pause de cinq ans, la jeune néo-zélandaise revient avec « Solar Power », une déclaration d’amour à la nature. Porté par des guitares omniprésentes, des envolées lyriques et une prod folk solaire, ce troisième projet discographique est résolument optimiste voire hippie.

« Mood Ring » extrait de « Solar Power », le nouvel album de Lorde

Ces douze chansons célèbrent en quelque sorte un new age post covid que l’artiste anticipe. Mais chasser le naturel, il revient au galop, « Solar Power » contient encore quelques merveilles mélancoliques comme « Stoned at the Nail Salon », un titre qu’aurait bien pu composer Billie Eilish. La superstar revient « plus heureuse que jamais » avec « Happier Than Ever », un opus intrigant mais moins gothique et sombre que « When We All Fall Asleep, Where Do We Go? » écoulé à plusieurs millions d’exemplaires dans le monde. La jeune californienne semble transformée. Les traumatismes de l’adolescence seraient-ils déjà loin derrière ? Pas vraiment, cet album pourrait être celui du chemin vers la sérénité. Coiffée d’une chevelure blonde rayonnante, Billie Eilish sèche encore ses larmes en musique, mais l’horizon semble se dégager.

« Happier Than Ever » extrait de l’album du même nom de Billie Eilish

A part « Oxytocin » et « Getting Older », ces nouvelles chansons se démarquent de ses précédents tubes. La chanteuse du thème du prochain James Bonde change de style et revisite le lyrisme angélique, le folk, le grunge, et la bossa nova, même si ses basses singulières et inquiétantes ponctuent ce joyaux, semant le trouble ! Pourtant moins estivale que « Solar Power », notre préférence va vers le troublant spleen de « Happier Than Ever », un chef-d’oeuvre ! Et vous ?

Happier Than Ever, le second album de Billie Eilish

Solar Power, le troisième album de Lorde