Giacometti et l’Egypte ancienne, c’est une longue histoire

L’Institut Giacometti met en dialogue des œuvres emblématiques du célèbre sculpteur et des prêts exceptionnels du musée du Louvre, le temps de l’exposition « Giacometti et l’Egypte Antique ». Etonnant !

Giacometti et l’Egypte Antique ©B. Gaboriaud

Cette exposition surprenante n’est finalement pas si décalée et fait sens. Giacometti a toujours été fasciné par les œuvres de l’Egypte antique. Tout au long de sa carrière, il les a dessinées et s’en est très largement inspiré. Les statues, les peintures et les bas-reliefs égyptiens reviennent régulièrement dans ses propos, l’artiste en a même réalisé des copies en dessins. Les formes et les positions le touchaient autant que la capacité de ce peuple à retranscrire leur vision du monde. Ce parallèle, que montre l’Institut Giacometti, est à plus d’un sens étonnante. On retrouve des démarches et des postures quasi similaires des deux côtés, sans pour autant que les œuvres se ressemblent. Entre autres, la position du « Buste d’homme assis (Lotar III) » de 1965 est la même que celle du scribe, représenté un grande nombre de fois par les égyptiens. Cette exposition ludique offre un autre regard sur l’art de Giacometti à travers le prisme de l’Égypte antique, une source d’inspiration toujours contemporaine.

Giacometti et l’Egypte Antique à L’Institut Giacometti jusqu’au 10 octobre 2021