Le spleen de Charlotte Rampling mis en lumière par Léonard Lasry

Isabelle Adjani, Sandrine Kiberlain, Charlotte Gainsbourg… nombreuses sont les actrices à avoir été tentées par la chanson ! Aujourd’hui, Charlotte Rampling s’y colle à nouveau avec brio mais surtout avec Elisa Point (textes) et Léonard Lasry (musique) qui illuminent « De l’amour mais quelle drôle d’idée », son nouvel album.

« Non je ne vois pas qui vous êtes » extrait de « De l’amour mais quelle drôle d’idée », le nouvel album de Charlotte Rampling

« Non je ne vois pas qui vous êtes. On n’se connaît pas je regrette. Votre voix non je ne suis pas sûre » nous dit Charlotte Rampling dans la chanson « Non je ne vois pas qui vous êtes ». Mais son empreinte vocale est, elle, immédiatement reconnaissable, entre mille. L’actrice incarne, avec son phrasé si particulier, les textes poétiques, mélancoliques et cinématographique d’Elisa Point sublimés par les arrangements élégants de Léonard Lasry, qui lui donne la réplique dans l’ultime chanson « Via Condotti ». Tout en retenue mais le ton assuré, elle les porte comme des monologues issus d’une scène d’un film de la Nouvelle Vague. Piano, guitare, cordes… La partition très classique, enveloppante et atmosphérique concoctée par Léonard Lasry, à l’origine du projet, donne à ces dix chansons un air intemporel à l’image de l’icône inspirante qu’est Charlotte Rampling !

Charlotte Rampling et Léonard Lasry © Kilian Thomas

De l’amour mais quelle drôle d’idée, le premier album de Charlotte Rampling