Attention Chefs-d’œuvre ! L’impressionnante collection Morozov investit la Fondation Louis Vuitton

Manet, Monet, Renoir, Cézanne, Gauguin, van Gogh, Bonnard, Matisse, Picasso ou encore Camille Claudel… Le temps de l’exposition « La collection Morozov. Icônes de l’Art Moderne », la Fondation Louis Vuitton se transforme en véritable petit musée d’Orsay ! Loin d’être une redite, la performance vaut largement le coup d’œil, une toile nous a tout particulièrement interpellés.

Paul Cézanne « Baigneurs », Coll. Ivan Morozov, 5 octobre 1909 – Musée Pouchkine, Moscou ©B. Gaboriaud

Pour son premier voyage hors de la Russie, La Collection Morozov fait escale à Paris, à La Fondation Louis Vuitton jusqu’au 22 février 2022. A travers plus de 200 chefs-d’œuvre, l’exposition dévoile une partie de l’une des plus importantes collections au monde d’art impressionniste et moderne. Ces peintures, sculptures, pastels et photographies sont tous emblématiques de la modernité artistique émergente au tournant du 20ème siècle. 30 artistes français et européens y sont représentés contre 17 russes.  Les œuvres proviennent du Musée des beaux-arts Pouchkine, du Musée de L’Etat de l’Ermitage et de la Galerie Nationale Trétiakov. 

Exposition « La Collection Morozov » à la Fondation Louis Vuitton ©B. Gaboriaud

Les frères Morozov, Mikhaïl et Ivan, sont né en 1870 et 1871 dans une famille de riches industriels engagés dans la fois schismatique de le vieille-croyance orthodoxe. Dotés d’un esprit moderne et passionnés d’art, ils manifestent très tôt un puissant interêt pour la nouvelle scène parisienne et constituent rapidement une collection impressionnante d’œuvres d’artistes en vogue comme Monet, Renoir, Sisley, Cézanne, Gauguin ou Matisse. Mais celle qui nous a le plus marqués est « La Ronde des prisonniers » de Vincent van Gogh datant de 1890, peinture particulièrement expressive et poignante !

Vincent van Gogh « La Ronde des prisonniers » Saint-Rémy, 1890 – Coll. Ivan Morozov, 5 octobre 1909 – Musée Pouchkine, Moscou ©B. Gaboriaud

Alors volontairement interné à l’asile psychiatrique de Saint-Rémy-de-Provence dont il essaie pourtant de fuir, l’artiste tourmenté reproduit à sa façon « Newgate, La Cour d’exercice », un dessin de Gustave Doré réalisé en 1872 que lui avait envoyé son frère Théo. Au centre, Vincent s’y représente tel un condamné à mort. Il l’a rencontrera d’ailleurs quelques semaines plus tard après sa sortie de l’enfermement. Résonnant comme un appel à l’aide, cette œuvre se distingue de l’originelle par sa puissance émotionnelle et prend aux tripes. 

Exposition « La Collection Morozov » à la Fondation Louis Vuitton ©B. Gaboriaud

Des chefs-d’oeuvre, l’exposition en compte un grand nombre comme « Portrait de Mademoiselle Jeanne Samary » de Pierre-Auguste Renoir, « Les deux Saltimbanques » de Pablo Picasso, « La Méditerranée, Triptyque, décoration pour le grand escalier de l’hôtel particulier d’Ivan Morozov » de Pierre Bonnard, « Baigneurs » de Paul Cézanne… « La collection Morozov. Icônes de l’Art Moderne » est l’occasion unique de les découvrir enfin à Paris !

La Collection Morozov. Icônes de l’art moderne jusqu’au 22 février 2022 à la Fondation Louis Vuitton, Paris