La mélancolie réconfortante d’Antoine Wielemans

Chanteur et guitariste de Girls In Hawaii, Antoine Wielemans revient en solo avec « Vattetot », un premier album traversé par une mélancolie réconfortante.

Antoine Wielemans © Manou Milon

Pour sa première aventure parallèle à Girls In Hawaii et en solitaire, Antoine Wielemans s’est tourné vers le français. Pour écrire, jouer, composer et mixer seul ses neuf nouvelles chansons, le belge a rangé ses disques de Nirvana, des Pixies, de Pearl Jam ou encore de Radiohead et s’est plongé dans l’œuvre de Serge Gainsbourg et Mathieu Boogaerts. Forcément cela laisse des traces. Imaginé à Vattetot-sur-mer en février 2020, « Vattetot » est empreint de leurs univers et de l’ambiance de cette petite ville située entre Fécamp et Etretat, mais il s’en dégage aussi une douce mélancolie réconfortante et singulière. Malgré la grisaille de bord de mer qui traverse le disque, les mélodies ouatées, aériennes et entêtantes de « Vattetot » nous happent doucement et ne nous lâchent plus. Un album minimaliste et atmosphérique d’une grande classe !

« De lor » extrait de « Vattetot », le premier album d’Antoine Wielemans

Vattetot, le premier album d’Antoine Wielemans