Le West Side Story de Spielberg, un chef-d’œuvre dédié à tous les exclus du rêve américain

Sur le papier, le projet pouvait surprendre. Finalement, le « West Side Story » de Spielberg est un enchantement crépusculaire. Un chef-d’œuvre !

La bande-annonce de « West Side Story » de Steven Spielberg

En 2021, adapter au cinéma « West Side Story », alors que le film de Jerome Robbins et Robert Wise avec Natalie Wood et George Chakiris reste culte, pouvait surprendre. Mais la production prévient ! Il ne s’agit pas d’un remake du film de 1962 mais d’une version plus proche du music-hall d’Arthur Laurents et Leonard Bernstein, elle-même inspirée de « Roméo et Juliette » de William Shakespeare. Vous pourrez vous amuser à chercher les différences, elles ne sont pas essentielles. Certes, Rachel Zegler (en Maria) n’est pas Natalie Wood et David Alvarez (en Bernardo), George Chakiris, mais le casting concocté par Spielberg est loin d’être fade. Nerveux, Mike Faist est poignant et magistral en Riff, et Ansel Elgort apporte au personnage de Tony une ambiguïté juvénile assez troublante. Ce sont eux assurément les icônes de cette version flamboyante. Les numéros de comédie musicale sont tous époustouflants et réalisés dans des décors grandioses, le tout sublimé par le génial chef opérateur polonais Janusz Kaminski, avec qui le réalisateur de « La Liste de Schindler » collabore depuis 1993. Ce mélo retrouve toute sa tonalité crépusculaire aussi bien sur le fond que la forme. Les thèmes abordés sont toujours d’actualité : le racisme, la lutte des classes, l’immigration, l’intégration, la police, la place des femmes… Sortez vos mouchoirs. Impossible de ne pas verser sa larme devant ce chef-d’œuvre dédié à tous les exclus du rêve américain !

PS : Petit clin d’œil à la version de 1962. Rita Moreno, qui incarnait à l’époque Anita, joue cette fois-ci Valentina.

West side story – Un film de Steven Spielberg – Au cinéma le 8 décembre 2022