Interview. Ryder The Eagle : «  Je pense qu’inconsciemment Lucky Luke m’a influencé. C’est surtout ce à quoi il est associé qui m’intéresse : la liberté, la solitude et le voyage interminable »

Aventurier des temps modernes, Adrien Cassignol, alias Ryder The Eagle, souffle un vent de liberté et de romantisme crépusculaire sur la pop. « Follymoon », son premier album, évoque une fin de soirée à Las Vegas ou la dernière case d’un Lucky Luke. Portée par la mélancolie et un bel élan d’optimisme, le cowboy toulousain s’élance, tel un personnage de film américain indépendant des années 70, sur la scène pop où nous l’avons rencontré, plus exactement celle du Balajo, à Paris.