Le post-punk rêche et mélancolique de Fontaines D.C.

Le rock et ses excès de testostérone ne nous emballe pas particulièrement mais le post-punk de Fontaines D.C. se démarque par une mélancolie rêche et enivrante.

« I Love You » extrait de « Skinty Fia », le dernier album de Fontaines D.C.

Fontaines D.C. revient avec un troisième album particulièrement rêche, homogène mais enivrant. Dénudé de tubes entêtants,  « Skinty Fia » (« La Damnation du cerf » en français), exprime la déception et l’agacement du groupe envers la mutation de la culture irlandaise. Désormais instalé à Londres, le quinquet chante son exil et se hisse au sommet du post-punk, tout en s’en démarquant. Il s’émancipe du côté fun du leitmotiv « sexe, drogue et rock’n’roll » pour n’en garder que le romantisme sombre, à l’image du titre phare « I Love You » et du poétique « In ár gCroíthe go deo ». Ces mots gaéliques, signifiant « Dans nos cœurs pour toujours », rendent hommage à une femme irlandaise qui les voulait écrits sur sa tombe, à Coventry. Les anglicans en ont décidé autrement. Preuve en est que les punks peuvent être plus angéliques que les représentants de l’église !

Fontaines D.C. © DR

Skinty Fia, le troisième album de Fontaines D.C.