La pop psychédélique et sensible de Blond

A mi chemin entre -M- et Malik Djoudi, Blond s’impose avec un premier EP androgyne et psychédélique.

« Pour la vie entière » extrait du premier EP du même nom de Blond

Échappé de Bel Plaine, Blond a bien failli nous échapper. Une fois l’aventure de ce duo terminée, il retourne vers la coiffure. En 2017, il reprend ses études, mais la musique le rattrape. Il embarque dans la tournée d’Asaf Avidan en tant que backliner. Pendant plusieurs mois, ils parcourent 15 pays et vivent des moments inoubliables, alors il se remet à écrire une chanson, puis deux… puis « Pour la vie entière ». Espérons qu’il la consacrera à écrire d’aussi belles chansons pop et psychédéliques, mélancoliques et exaltées. Dans ce premier EP, il est question de lui, de sa sensibilité, de sa timidité, de ses amours et de sa part de féminité comme dans « Madame » : «  Il est sensible lui. On l’appelle madame. Pour qui il se prend, lui ? Vois comme il parle. On peut le casser. On peut le tordre. On peut le jeter… il faut que je m’assume. Qu’importe la fin ». A l’écoute de « Pour la vie entière », elle s’annonce bien ! 

Blond © Pierre Audric Gadeau

Pour la vie entière, le premier EP de Blond