Bonnie Li réveille la scène trip-hop

Héritière d’Emilie Simon et Björk, Bonnie Li, avec une touche jazzy en plus, réveille délicatement la scène trip-hop avec le magnifique « Le Bleu du rouge ».

« Stalker » extrait de « Le bleu du rouge », le second album de Bonnie Li

Avant de venir à nos oreilles, Bonnie Li a exploré les quatre coins de la planète. Née d’une famille Marseillaise, elle a grandi à Hong Kong, étudié entre San Francisco et Montréal et commencé sa vie d’adulte à Paris. Désormais installée à Berlin, la musicienne nous livre un second album franco-anglais poétique. Porté par des harmonies vocales et des arrangements électro d’une grande délicatesse, « Le Bleu du rouge » est une « promenade sur les rives amoureuses » et évoque l’âge d’or du trip-hop comme les beaux débuts d’Emilie Simon. Il s’en dégage un charme désuet particulièrement envoutant !

Bonnie Li © Gad Ismail

Le bleu du rouge, le second album de Bonnie Li